Veolia Water Technologies & Solutions

Une raffinerie américaine fait appel au programme de traitement anti-encrassement Thermoflo* de Veolia pour accroître son temps de fonctionnement

traitement anti-encrassement
test anti-encrassement
Challenge

Une grance raffinerie américaine connaissait un encrassement de ses échangeurs de préchauffage pour l'hydrotraitement du naphta L'encrassement entraînait des fermetures précoces empêchant la raffinerie de fixer les dates de remplacement de son catalyseur. En conséquence, il était devenu nécessaire pour la raffinerie de minimiser l'encrassement pour prolonger sa durée de fonctionnement et respecter la planification des arrêts.

Contrôle de l'encrassement

En fonction de la qualité de l'alimentation et de la gravité de l'encrassement présent, un programme complet de traitement anti-encrassement a été conçu pour aider à inhiber la polymérisation et disperser les particules existantes en empêchant leur agglomération et en minimisant leur croissance. Ce programme a été conçu pour fournir le programme de traitement le plus efficace spécifique à l'unité du client.

Solution

Pour élaborer un modèle de référence, Veolia a utilisé HXCoolPro*, un programme de surveillance rigoureux qui comprend un calcul du transfert thermique diphasique. Cela a permis à Veolia de déterminer la gravité de l'encrassement présent. La technique MRA/SPC a ensuite été utilisée pour générer un modèle mathématique en utilisant une période de référence et les paramètres opérationnels clés qui ont un impact sur l'indicateur de performance clé (KPI) - dans ce cas, le coefficient de transfert de chaleur. Le modèle généré a fourni les moyens de normaliser les données par rapport à un ensemble standard de conditions d'exploitation, permettant ainsi à Veolia d'isoler l'impact de l'injection d'antifoulant et de déterminer la tendance d'encrassement appropriée.

Image 1 : Coefficients de transfert de chaleur NHT
Image 1 : Coefficients de transfert de chaleur NHT

 

Résultat

L’image 1 ci-dessus montre la tendance normalisée du coefficient de transfert de chaleur. Le programme de traitement anti-encrassement Thermoflo* de Veolia a été utilisé dans cette opération. Dans ce graphique, l’essai 6 était le scénario de référence car il était représentatif d'un système non traité. Comme vous pouvez le voir, les essais 1 à 3 ont fourni la meilleure réduction de l'encrassement, l'essai 3 ayant le pourcentage de réduction de l'encrassement le plus bas à environ 40 %. Les essais 4 et 5, qui ont été effectués avec de très faibles doses pour ce système particulier, ont fourni les pires performances, l’essai 4 étant même pire que le scénario de référence. Ceci est une indication claire de ce qui peut arriver lorsque le traitement appliqué passe en dessous du seuil minimum, ou en dessous de ce qui a été recommandé. Il s'agit d'une clarification importante car les anti-encrassements sont différents des autres programmes de traitement, puisque le dosage appliqué doit rester au-dessus d'un seuil minimum pour qu'il soit efficace. Lorsque la raffinerie a appliqué le programme de traitement complet de l'unité préconisé par Veolia, l'encrassement de l'échangeur n'était plus le facteur limitant ou la cause d'arrêt de l'unité.

 

SUEZ - Water Technologies & Solutions fait désormais partie de Veolia !

EN SAVOIR PLUS ICI